En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur.

La noix de lavage pour une lessive totalement biologique

Noix1La noix de lavage est le fruit d’un arbre qui pousse en Inde et au Népal, que les populations locales utilisent depuis très longtemps pour laver leur lessive. Cette noix, parce son écorce contient naturellement de la saponine, constitue un produit de lavage parfaitement naturel, dont la douceur préserve toutes les fibres des vêtements, en coton, en laine ou en soie. La noix de lavage est également hypoallergénique. De plus, c’est un produit naturellement renouvelable (puisque la noix est le fruit d’arbres qui poussent naturellement, qui ne sont pas cultivés) si bien que son utilisation contribue au développement durable. Enfin ce produit naturel ne pollue pas l’eau au moment de la vidange de la machine à laver.

La noix de lavage
La noix de lavage est le fruit d’un arbre de la famille des sapindus, poussant au nord de l’Inde (dans l’état de l’Himachal Pradesh) et au Népal, sur les contreforts de l’Hymalaya, entre 500 et 1500 mètres d’altitude.

Noix2L’indienne, cueillie sur le sapindus mukorossi, est la noix de lavage de meilleure qualité : elle est plus grosse, son écorce, plus épaisse, contient beaucoup plus de saponine naturelle. La népalaise, cueillie sur le sapindus trifoliatus, est de moindre qualité : elle est plus petite, l’écorce peu épaisse contient peu de saponine. Aussi, distingue-t-on diverses qualités de noix de lavage, la meilleure étant reconnaissable à sa taille et à sa couleur brun-miel (la népalaise est petite et noire).

Noix3L’écorce de la noix de lavage contient de la saponine, laquelle, au contact de l’eau tiède, se dissout, et se transforme en une solution savonneuse. Les Indiens (en Inde), ainsi que les Népalais, la connaissent depuis des temps très anciens ; ils en font un usage domestique, cosmétique et médical. En effet, ils l’utilisent d’une part pour laver leur linge, la vaisselle et les sols (ils le conçoivent un peu comme un produit de nettoyage « universel » comme nous le disons chez nous). D’autre part, ils en font un savon liquide pour se laver, qu’ils utilisent aussi pour se laver les cheveux : ce « shampoing » naturel a des effets antipelliculaires, démêlants et adoucissants, il rend les cheveux souples, brillants et pleins de vitalité. Enfin, la médecine ayurvédique (médecine traditionnelle indienne) recommande son utilisation pour soigner les dermatites, les desquamations, les psoriasis, ou plus simplement pour les soins des peaux sensibles.

Pour les habitants desservis par une STEP-roselière
Le chef-lieu de la commune s’est doté d’une station d’épuration (STEP) de type « roselière ». C’est-à-dire des plantations de roseaux dans trois « bassins » successifs, dont les rhizomes1  hébergent des bactéries aérobies et anaérobies2, lesquelles consomment naturellement tous les polluants contenus dans les eaux usées. Un tel biotope (ou écosystème) est un microcosme d’êtres vivants que les produits chimiques tuent. Choisir des produits de nettoyage biodégradables devient alors un acte citoyen et un choix qui permettent de favoriser le bon rendement d’une STEP roselière.

La noix de lavage et ses propriétés
Noix4La coque de la noix de lavage contient une substance un peu collante appelée saponine, qui opère comme un savon naturel. Lorsque la coque de la noix de lavage entre en contact avec l’eau chaude, la saponine se dissout et génère une solution savonneuse douce.

La saponine est un détergent naturel qui dégraisse, nettoie et assainit. Ses principales qualités sont :
-    de ne pas abîmer les fibres des tissus,
-    de préserver les couleurs
-    de laver des tissus délicats comme la laine et la soie
-    de rendre le linge naturellement propre
-    d’être hypoallergénique

La saponine est un glucoside (sucre en association) entièrement biodégradable !

Ce n’est que la coque que l’on utilise, lorsque l’on veut employer la noix de lavage comme produit de nettoyage. Quelques demi-coques de noix suffisent pour un cycle de lavage complet. De plus on peut utiliser cette même dose pour trois ou quatre cycles de lavage. Ainsi, après quatre ou cinq utilisations, les coques restantes peuvent encore être utilisées pour la préparation d’une décoction. Les restes des noix de lavage peuvent ensuite être mis sur le tas de compost (pas de résidus nocifs pour la nature).

La noix de lavage et la machine à laver
Choisir l’écorce de noix de lavage pour faire sa lessive ne signifie pas que l’on soit partisan du retour à la fontaine ou au lavoir du village, ou encore à la rivière pour laver son linge. Non, on peut concilier sans aucun problème la technologie moderne et l’ancienne noix de lavage : le principe de rotation des machines à laver modernes offre des conditions optimales pour l’utilisation des noix de lavage.

Les noix de lavage ont un niveau de pureté très élevé. Le même produit sert à la fois pour le prélavage, le lavage et l’adoucissant. Il respecte la structure de la matière d’origine (laine, soie, coton, etc.) quelle que soit la température de lavage (30°C, 40°C, 60°C). En outre, il procure au linge de la douceur et facilite le repassage.


1 Le rhizome est le nom que l’on donne à certaines « racines »,
par exemple celle des iris.
2 « Aérobie » signifie « qui vit et se développe dans un milieu oxygéné ».
« Anaérobie » signifie qui vit et se développe dans un milieu sans oxygène.

 

Noix5

Connexion