En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur.

Zones humides - 2011

Le plateau des Bornes abrite un réseau de zones humides qui constitue un véritable patrimoine culturel et paysager. Ces milieux ont également un rôle dans la préservation de la ressource en eau et accueillent une biodiversité riche.

L’année dernière, Asters (Conservatoire des espaces naturels de Haute-Savoie) avait organisé une soirée zones humides, dans le cadre du travail mené sur ces milieux avec les communes d’Arbusigny, Menthonnex-en-Bornes, Evires et Pers-Jussy.

Cette rencontre grand public se déroulera en deux temps :
•    Fin d’après midi : présentation de contes et légendes sur les zones humides, destinés aux petits et grands enfants (les horaires seront précisées en début d’année auprès des écoles).
•    18h30-20h : Différents intervenants parleront des pratiques historiques et actuelles liées aux zones humides, sur le plateau des Bornes et sur d’autres territoires.

Un verre de l’amitié clôturera l’évènement.


ZonesHumidesLe 2 février correspond à la date anniversaire de la signature de la convention internationale de Ramsar, qui incarne les engagements de ses États membres (dont la France) à maintenir  les caractéristiques écologiques des zones humides se trouvant sur leur territoire.

Les secrets d’un jardin naturel

Voici un petit mode d’emploi en vue d’obtenir un jardin naturel :
•    Choisir vos plantes avec soin. Sélectionnez des plantes et légumes adaptés à votre jardin, à votre région et résistant aux maladies.JardinNaturel
•    Jouez au détective : lors de dégâts inhabituels, établir un pré diagnostic. Est-ce dû à un insecte, un animal, un champignon, une moisissure ou une bactérie ? Prendre une photo ou un échantillon et consultez un spécialiste.
•    Ne pas s’acharner sur les « mauvaises herbes ». Elles sont simplement indésirables à certains endroits. En place d’herbicides utiliser de l’eau bouillante ou le feu. Plus simple encore est le paillage (écorces de pin, coques de fèves de cacao, tonte d’herbe séchée…)
•    Vaincre les nuisibles ravageurs en utilisant leurs prédateurs (coccinelles pour les pucerons par ex.)
Pourquoi se passer des pesticides ? Parce que certains sont cancérigènes et nuisibles durant de nombreuses années. Le saviez-vous ? 1 seul gramme pollue l’équivalent de 4 piscines olympiques (10 000 m3) ou dans un ruisseau de 1 m de large sur 1 m de profondeur, le pollue sur 10 km !!!

Lire la suite...

Connexion