En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur.

Mielerie du Salève - M. Druelle Patrick

Chacun aura remarqué que l’ancienne scierie reprend vie, petit à petit, depuis quelques mois. Nous nous sommes donc rendus sur place, afin d’en savoir plus. Nous avons rencontré M. Druelle, le nouveau propriétaire. Ce dernier nous a indiqués qu’après avoir travaillé pour l’armée durant plusieurs années, il a décidé de s’engager dans la production de miel.

Mielerie  

Sappey’tille : En quoi consiste votre nouveau projet et quelle sont les raisons qui vous ont poussées à vous installer dans notre charmant village ?

M. Druelle : Mon souhait est d’installer une Mielerie, sous la dénomination de « Mielerie du Salève ». Les raisons de cette installation sont, avant tout la situation privilégiée du village avec cet environnement exceptionnel qu’est le Mont Salève et que nombre de personnes nous envie. Puis, la raison économique y est pour beaucoup, car il est très difficile à ce jour, de trouver un endroit suffisamment  grand et économiquement viable, pour accueillir à la fois quelques ruches et un lieu d’extraction et de stockage.

Sappey’tille : Quel est votre projet initial ?
M. Druelle : Le bâtiment que je rénove entièrement, servira de pôle d’extraction de miel ainsi que de stockage. Il y aura également un logement pour notre famille. J’installerai quelques ruches qui serviront pour certaines  d’essaim, avec une reine par ruche.

Sappey’tille : En quoi consiste votre organisation ?
M. Druelle : Il faut savoir que chaque ruche nécessite 1 m² de stockage. A terme, le bâtiment d’exploitation s’étalera sur environ 350 m² soit environ 350 ruches, avec un petit point de vente sur place. A ce jour, mes ruches sont réparties selon les saisons et la floraison, sur la région des Dombes, celle du Genevois, puis dans le pays de Gex, dans le Jura et dans l’Ain.

Sappey’tille : Quel type de miel fabriquez-vous ?
M. Druelle : Chacun de mes miels est monofloral : acacia, châtaignier, forêt, et toutes fleurs.  

Sappey’tille : Pourriez-vous nous expliquer quel est le rendement moyen d’une mielerie ?
M. Druelle : Le rendement dépend avant tout du climat et de la situation géographique. Ainsi pour une très bonne année, 300 ruches peuvent produire plus ou moins 10 tonnes de miel.

Sappey’tille : Quel est donc votre style de vente ?
M. Druelle : Actuellement je vends sur les marchés, et en demi-gros pour des boutiques. J’espère pouvoir ouvrir un point de vente sur place pour 2017, car j’effectue la majorité des travaux du bâtiment, par moi-même.

Sappey’tille : Merci M. Druelle de nous avoir accordés, un peu de votre temps, et, dans l’attente de l’ouverture de ce point de vente, nous vous souhaitons la bienvenue et pleine réussite pour votre superbe projet.

Jean-Michel JACQUES

Connexion